AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

 
You've got it, sweetcakes. No more talking, singing, zip. ≡ Hazel J. Scott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
Diviner
avatar


Faceclaim : Elizabeth Debicki
Crédit : gif signa: Tana-the-dream-chaser
Messages : 10

MessageSujet: You've got it, sweetcakes. No more talking, singing, zip. ≡ Hazel J. Scott   Dim 3 Juin - 17:01


Hazel Joyce Scott

nom » Scott
prénom » Hazel Joyce
surnom » H.
genre » Féminin
date de naissance » 18 mai 1991
âge » 27 ans
lieu de naissance » Salem, Massachusetts
nationalité » Américaine
taille » 5'7''
occupation » Auteure de romans pour adolescent(e)s, intervenante bénévole dans une maison des jeunes
groupe » Touched by Grace.
faceclaim » Elizabeth Debicki

»» Touched by Grace
partie du corps touchée par la grâce » larynx/gorge
pouvoirs » Diviner, Wanderer


apparence

Asperge échevelée serait probablement le nom scout qui s'applique le mieux à Hazel à ce stade-ci de son existence. Plutôt grande, à la silhouette de planche à repasser, les cheveux en bataille, elle adopte parfaitement le look de l’ermite qui n'est pas sortie de chez elle depuis des mois. Celle qui met des bas de laine dans ses sandales lorsque vient le temps de marcher les quelques mètres qui séparent son appartement du dépanneur. On la croirait sur un lendemain de veille perpétuel tant elle accorde peu d'importance à ce dont elle a l'air. En général, elle passe assez inaperçu. Ses voisin(e)s décrivent son apparence comme celle de l'hurluberlue, de la créatrice, et force est de constater qu'elle colle parfaitement à ce stéréotype, bien qu'elle ne soit pas des personnes les plus extravagantes.

Passé cette première impression on découvre cependant une blondinette au regard scrutateur et curieux, le genre regard qui vous donne de l'importance tant il vous observe avec attention. De grands yeux pairs dans lesquels se reflètent la moindre émotion, surplombés par des sourcils angulaires lui donnant une constante expression de surprise, accentuée par des pommettes bien hautes et des lèvres en pincettes.

Hazel porte une affection particulière pour les chemises pour homme, les hauts dans lesquels elle peut flotter allègrement, les leggings et les espadrilles. En effet, elle n'abordera de look léché et professionnel que lorsqu'elle fera des apparitions concernant ses livres. Alors, elle osera le maquillage, le pantalon propre, le veston. Elle fera le parfait petit pantin tant et aussi longtemps que cela lui rapportera assez pour subvenir à ses besoins. En dehors de ces quelques rares occasions, elle redeviendra le petit troll d'appartement qui lui convient parfaitement.


personnalité

Hazel apprécie les journées qui passent lentement. Elle aime les choses simples et les petits plaisirs de la vie. Elle aime regarder la pluie qui tombe par la fenêtre et se souvenir qu'elle a une chance immense d'avoir un toit sur la tête, un bon café qui fume dans sa tasse préférée et un chien qui lui réchauffe les pieds. Elle est sans cesse reconnaissante pour toutes les petites choses et les petites situations qui font que sa vie va bien. Et surtout, elle est reconnaissante d'être en vie.

Depuis son accident, Hazel se réveille en sursaut dans la nuit, en sueurs. Elle devient facilement étourdie lorsqu'il y a trop de bruit autour. Les sirènes des véhicules d'urgence la rendent nerveuse. Dans ses séances de dédicaces, elle garde un air composé même si en dedans, son cœur bat à la chamade tant elle ne se sent pas à l'aise devant les inconnu(e)s. Depuis son accident, Hazel utilise le repli sur soi comme moyen de défense psychologique contre la peur qu'on vienne reprendre la vie qu'on lui a épargné.

Il n'y a qu'une seule instance dans laquelle elle fera preuve d'un altruisme hors du commun : lorsqu'elle aura des interactions avec les personnes plus jeunes qu'elle, et particulièrement avec des personnes plus vulnérables. Elle sera ainsi très appréciée dans sa communauté écrivaine et dans son quartier également pour être une personne très douce avec qui il sera agréable d'échanger, et ce malgré qu'elle n'ait plus sa voix pour s'exprimer. Hazel a encore la tête qui bouillonne d'idées, de valeurs et d'opinions. L'écriture lui permet d'ailleurs d'extérioriser ces pensées qui l'habitent, et ce n'est certainement pas son mutisme qui fait d'elle une personne moins présente pour celleux qui en ont besoin.


histoire

Hazel commence à écrire pour une petite maison d'édition indépendante à 21 ans avec le premier titre d'une série de romans pour adolescent(e)s. Son premier livre, Jessie and the Sacred Tome, connaît à l'époque un succès modéré, mais selon la jeune autrice il s'agit d'une œuvre qui, en rétrospective, est plutôt médiocre et générique. Le bouquin de deux-cent cinquante pages est néanmoins suffisant pour mettre non seulement son nom, mais aussi celui de sa maison d'édition – Fennec Fox Publishers, sur la toile de la littérature populaire new-yorkaise. Karen, l'éditrice en chef, est aux oiseaux, et tout se passe au mieux dans le meilleur des mondes. Jusqu'ici, rien qui s'éloigne trop du scénario de la jeune étoile montante de la littérature jeunesse.

La jeune autrice voit cette nouvelle popularité comme quelque chose de prometteur pour la suite de l'épopée de son personnage. En effet, après la commande d'un deuxième tome à la série, Hazel s'efforce à donner plus de coffre à son univers. Jessie and the Witches' Circle est publié à la fin de l'année 2013. En conférence, on commence à la questionner sur la direction que prend la série. Pourquoi avoir choisi l'univers des sorcières? N'est-ce pas un peu risqué de s'attaquer à un thème utilisé dans d'autre séries de romans célèbres? Qu'est-ce qui différencie les Jessie des Harry?

« Jessie est l'héroïne à laquelle, plus jeune, je n'ai jamais eu droit, répond alors candidement Hazel. Je pense que le fait d'être une femme et d'avoir grandi à Salem en dit long sur le rapport que j'entretiens avec la figure de la sorcière. I mean, for christ sake, even my high school logo is a witch flying a broomstick in the night.  »

Les édition Fennec renouvellent Hazel pour un troisième tome de Jessie. En 2015, Jessie and the Moon's Path ravit les adeptes de la série et confirme un lectorat d'adolescent(e)s et de jeunes adultes, une communauté de lecteurs et de lectrices qui croît de plus en plus. Hazel fait quelques apparitions en public, mais les événements mondains l'ennuient. Ce qu'elle préfère, ce sont les conférences, les ateliers dans les écoles. C'est voir le pétillement dans les yeux des petites filles lorsque, costumées en Jessie, elles viennent faire signer leur livre. Hazel devient une petite célébrité, mais son succès reste bien moindre. On ne l'arrête pas dans la rue, elle peut continuer son train train quotidien et c'est ce qu'elle souhaite. Tout ce qui a trait à la gloire l'intéresse peu, et elle laisse son éditrice gérer sa personnalité publique sans rouspéter.

Un jour où elle va rencontrer son éditrice, celle-ci lui dit de ne pas s'en faire, qu'il ne s'agit que de propos lancés à tout va et que rien n'est à prendre au sérieux. Lorsqu'elle demande de quoi il est question, on la redirige vers une page sur un forum où quelques personnes échangent de façon négative à propos de ses livres. On l'y accuse de placer des idées dans la tête des enfants, de les empoisonner. Le soir venu, lorsqu'elle rentre, une de ses fenêtres est fracassée et elle trouve au milieu du salon une brique sur laquelle est inscrit « crève, sorcière. » Hazel ne saura jamais qui était l'instigateur du crime, mais même après qu'elle ait remplacé sa fenêtre, il ne se répétera pas.

Au début de l'année 2017, alors qu'elle part au petit matin en tournée pour le quatrième tome de la série Jessie and the Queen's Demise, la petite berline de location d'Hazel se fait percuter sur le côté par une autre voiture à la sortie de la ville. La nouvelle fait les manchettes locales. L'homme au volant du second véhicule était en état d'ébriété. Il s'en sortira avec des blessures mineures. Cependant, la jeune femme se retrouve à l'hôpital, assez amochée. Elle a reçu un choc au niveau du cou et de la nuque, qui juste un peu plus fort aurait pu lui être fatal mais qui finalement n'a fait que lui sectionner les cordes vocales. Son flanc, son bassin et sa hanche gauche ont eux aussi été endommagés à l'impact et cela ne l'empêchera pas de marcher mais lui laissera un petit boitement et des douleurs lorsqu'elle rira trop.

Lors d'une de ses nuits de rémission à l'hôpital, elle se souvient avoir vu du coin de l’œil une lumière vive passer rapidement devant la porte de sa chambre alors qu'elle lisait. Elle se souvient avoir été poussée par la curiosité à se lever de son lit pour aller voir de quoi il s'agissait. Elle revoit encore, lorsqu'elle ferme les yeux, un être irradiant de lumière au sourire bienveillant, tenant dans sa main gauche une lance dorée à la pointe enflammée, et lui tendant la main droite, l'invitant à venir la prendre. L'être resta ainsi jusqu'à ce qu'elle arrive à sa hauteur et lorsque leur doigts s'entrelacèrent, Hazel sentit une chaleur apaisante se propager à travers son bras, dans tout son corps. L'être l'enlaça, lui donnant l'impression que son corps ne pesait pas plus lourd qu'une plume. La suite est un peu plus vague. Elle se souvient de la lance qui perce son collet cervical et qui se plante dans sa gorge. Elle se souvient d'une douleur vive lui procurant un plaisir orgasmique. L'infirmière à l'étage l'aurait ensuite trouvée affalée au sol. Il s'agirait de la dernière fois où l'on aurait entendu un son s'échapper de la bouche de la jeune femme.

Sa sortie de l'hôpital ne signifie pas vraiment le repos et le répit de l'autrice. Sa parution dans les journaux donne un coup de popularité de son œuvre, et plutôt que de la remercier pour ses loyaux services, mais de passer à une nouvelle sensation, Fennec Fox base une campagne de marketing sur sa survie à l'accident. Hazel est signée pour un nouveau tome de Jessie et il est entendu que cette histoire d'accident de voiture, bien qu'à glacer le sang, est tout de même un argument de vente excellent. Bien qu'extrêmement dégoûtée par la situation, Hazel accepte. À travers tout ceci, elle tentera de découvrir ce qui fait en sorte que ses pieds foulent toujours cette terre, ce pourquoi elle n'arrive plus à produire aucun son et l'étrange sensation de chaleur qu'elle ressent de façon permanente au fond de sa gorge.

Son rythme de vie s'en retrouve néanmoins affecté et, un an plus tard, elle est finalement la Hazel que l'on connaît à présent. Elle a déménagé dans un autre secteur de Queens, a adopté un petit chien, et est intervenante depuis quelques mois pour la maison des jeunes de son quartier. Elle passe la majeure partie de ses journées à errer, ou à écrire. On la considère comme une très bonne voisine, mais il y a définitivement quelque chose de plus que des os qui s'est brisé dans l'accident et qui met plus de temps à se réparer que le corps.

pseudo » Doddz disponibilité rp » 4/7 longueur habituelle des posts » Moyens (500-800) comment avez-vous trouvé le forum ? » Byby.
Voir le profil de l'utilisateur
Human
avatar


Faceclaim : ewan mcgregor
Crédit : bat'phanie (signa) & crack (ava)
Messages : 52
Occupation : prêtre/comptable du sancti

MessageSujet: Re: You've got it, sweetcakes. No more talking, singing, zip. ≡ Hazel J. Scott   Dim 3 Juin - 17:04

sprout ticoeur

_________________
take this longing
many men have loved the bells. you fastened to the rein, and everyone who wanted you, they found what they will always want again. your beauty lost to you yourself, just as it was lost to them  ▬ whatever useless things these hands have done. let me see your beauty broken down, like you would do for one you love.
Voir le profil de l'utilisateur
Angel
avatar


Faceclaim : alexander ferrario
Messages : 32
Occupation : fugueur/sans emploi

MessageSujet: Re: You've got it, sweetcakes. No more talking, singing, zip. ≡ Hazel J. Scott   Dim 3 Juin - 21:44

qt smol heart
Voir le profil de l'utilisateur http://noparadise.kanak.fr
Admin
avatar


Messages : 38

MessageSujet: Re: You've got it, sweetcakes. No more talking, singing, zip. ≡ Hazel J. Scott   Mer 6 Juin - 20:16


BRAVO

Tous ces efforts auront servi. Tu es validé.e ! Pour commencer en beauté, va donc faire un tour dans le coin des demandes. Tu peux réserver une couleur de dialogue rien qu'à toi et aller faire les demandes pour ton métier et ta résidence. Question de se faire des ami.e.s, tu peux aller te faire une fiche de liens ou aller directement regarder du côté des demandes de rp. Sur ce, bienvenue et bon jeu, de la part du staff de No Paradise !  luve



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: You've got it, sweetcakes. No more talking, singing, zip. ≡ Hazel J. Scott   

You've got it, sweetcakes. No more talking, singing, zip. ≡ Hazel J. Scott
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» They’re talking about you boy, but you still the same. (13/06 à 22h22)
» Keep talking and nobody explodes... your head
» 03. Quand les sangs se mêlent
» Tracy CHAPMAN
» Anna Preston - Are you talking to me ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum